Prix RFI Théâtre 2017: Edouard Elvis succède au guinéen Hakim Bah

Edouard Elvis Bvouma
Edouard Elvis Bvouma

À 35 ans, l’auteur camerounais Edouard Elvis Bvouma succède au guinéen Hakim Bah en remportant le Prix Théâtre RFI 2017. La Poupée barbue raconte l’histoire vertigineuse d’une jeune fille dans la tourmente entre la guerre et un viol collectif. La remise du prix aura lieu dimanche 24 septembre à Limoges, lors du Festival des Francophonies en Limousin. Le président du jury de la 4e édition, Dany Laferrière, a félicité l’auteur pour son texte « sans pathos qui allume une étincelle de sensibilité et de fraternité ». Portrait.

« C’est un rêve qui se concrétise. Être primé par un jury présidé par Dany Laferrière, un écrivain de renom, qui fait partie de mes écrivains préférés, c’est vraiment une très belle reconnaissance.Son livre Journal d’un écrivain en pyjama était un choc pour moi et a changé ma façon d’écrire. Et que ce soit cet auteur-là qui préside le jury et qui me donne le Prix Théâtre RFI, alors là, je me dis, peut-être le hasard n’existe pas . » a-t-il confié à nos confrère de RFI.

A souligner que Edouard Elvis a été lauréat à la première édition du festival « Univers des mots » en 2012 avec sa pièce « Un péché si mignon » organisé par la Compagnie « La Muse ». Le directeur de l’événement Bilia Bah a régit sur le compte twitter de son organisation en disant « Rien d’étonnant, nous avons cru en eux depuis 2012! En 2012, il était lauréat secondé par Hakim Bah. C’est une consécration pour la compagnie la Muse et notre événement Univers des mots« .

A rappelé qu’Edouard Elvis a aussi été couronné en 2016 du prix SACD dramaturgie de la langue française.

La Rédaction LaPresseGuinée avec RFI

SHARE