Ordre des Pharmaciens de Guinée: Après 13ans, Fodé Oussou Fofana ne lâche pas prise à la tête de l’organisation

 

Le Bureau sortant du CNOPG et l’entrant ne semblent pas fumer le calumet de la paix

A la suite de l’élection du nouveau bureau du Conseil National de l’Ordre des Pharmaciens de Guinée (CNOPG) 13 ans après la dernière élection, le bureau sortant, dirigé par le député Fodé Oussou Fofana ne semble pas lâcher prise.

Pour manifester sa désapprobation suite à l’élection de ce bureau et son installation le jeudi 26 octobre 2017, l’honorable député a assigné en justice la conseillère juridique du ministère de la santé, Me Hawa Béavogui pour complicité.

L’accusée se défend que selon les textes qui régissent la Pharmacie, le ministre de la Santé pouvait désigner une Commission par Arrêté, pour procéder au recensement des pharmaciens exerçant en République de Guinée, ainsi qu’à l’organisation de toutes les opérations électorales des différents conseils au niveau de l’Ordre.

Selon Me Hawa «Après que Dr Abdourahamane Diallo ait été nommé ministre de la Santé, il a décidé de légitimer tous les Ordres professionnels de Santé qui sont, suivant le Décret portant organisation et attribution du Ministère de la Santé, sous sa tutelle et qui sont les organes consultatifs du Ministère», a expliqué Me Béavogui. Pour elle, cet Ordre qui l’assigne aujourd’hui en justice, a été mis en place depuis 2004 et qui avait pour mandat deux (02) ans.

Puisque les textes de loi leur donne la prérogative de recenser, d’organiser toutes les opérations électorales, Me Béavogui a souligné : «Nous avons impliqué, fait appel au bureau sortant, suivant les différents courriers. Très Malheureusement, le bureau sortant n’a pas répondu à nos différentes sollicitations de venir travailler ensemble, et la dernière lettre qui atteste cela est du 13 octobre 2016».

Nous avons demandé, dit-elle, à travers une correspondance, de se rencontrer pour discuter de la mobilisation des pharmaciens pour l’élection des membres du bureau de l’Ordre, de mobilisation des ressources financières.

«Le 14 octobre, Dr Fodé Oussou Fofana nous a répondu en nous disant de reporter ultérieurement l’élection du bureau, et il a dit qu’il leur sera difficile de prendre part à cette réunion programmée, puisque n’ayant pas à leur possession tous les éléments dont la Commission avait besoin», a fait savoir la conseillère.

Et pour clore son intervention, Me Hawa Béavogui a dit, qu’elle n’a pas agi en son nom, mais plutôt au nom d’un département. Et le moment venu, qu’elle ira répondre à l’appel de la Justice à qui elle a confiance.

LaPresseGuinée avec AGP

SHARE