Musique: L’espace mythique du New Morning accueil Moh Kouyaté

 


Le 24 novembre dernier, le fabuleux chanteur et guitariste guinéen Moh ! Kouyaté présentait son album Fé toki à Paris le 24 au New Morning.

Digne fils d’une grande famille de griots, bercé et nourrit de la tradition musicale africaine, Moh Kouyaté enrichit sa musique de son parcours et de ses découvertes.

Son album Fé Toki puise dans son héritage familial et les influences de guitaristes de renom (Ali Farka Touré, Georges Benson, Jimi Hendrix). Parisien depuis une dizaine d’années, l’artiste mêle tradition et musiques actuelles et partage avec son pays, ce qu’il a appris ailleurs.

Sur les traces du blues mandingue, le funk et l’afro-beat se tutoient, forment un groove ultra dansant au cœur duquel toute la sagesse mandingue, chantée en soussou, malinké, djahanké, pular anglais ou français s’exprime avec toute la force de l’allégresse, du respect et de l’espoir.

Celui qui constitue aujourd’hui un véritable ambassadeur de la musique guinéenne a tenu en haleine le public parisien pendant plus de 2h de concert haut de couleur.

Créé depuis 1981, le New Morning est un club de jazz parisien qui n’ouvre ses portes q’aux grand artistes de renommé internationale dans le 10ᵉ arrondissement.

Sur scène, c’est une virtuose de la guitare qui se donne corps et âme accompagné de Sekou Kouyaté à(guitare), de Sylvain Ruby (basse), de Thibaut Brandalise (batterie), de Kiki Diabaté (choeur) et de Djenkemba Cissoko (choeur).

Hassane Hilal Sylla

Pour LaPresseGuinée

SHARE