Conakry: Le lac de Sonfonia, une menace pour les riverains

Situé à proximité de l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia (UGLCS) dans la commune de Ratoma, le lac artificiel de Sonfonia a été aménagé pendant la période coloniale pour servir de source d’approvisionnement en eau pour les plantations de bananerais qui s’y trouvaient. Si par le passé il était d’une grande portée, de nos jours, ce lac représente un danger en période hivernale. Certains riverains accusent la Société des Eaux de Guinée (SEG) d’être à l’origine de cette situation avec l’installation d’une station de pompage d’eau en 2010. Quant à la SEG, elle pointe du doigt, les occupations anarchiques aux alentours du site.
Juillet et août sont les mois les plus pluvieux en Guinée avec une moyenne pluviométrique de 527 mm par mois. Au cours de ces deux mois, les populations voisines du lac de Sonfonia vivent le calvaire avec l’excès d’eau. Une situation qui perdure depuis plusieurs années. Cependant, routiers et étalagistes payent les frais. Amadou Diallo, un fidèle chauffeur du tronçon Foula Madina – Sonfonia gare se souvient. « Je passe régulièrement devant ce lac. Il y a deux semaines, je me suis retrouvé dans une marée d’eau qui arrivait au capot de ma voiture. Heureusement qu’il n’était que 17h et j’ai été aidé par les techniciens de surface se trouvant aux abords du lac. Mon moteur s’est éteint et très souvent dans de pareils cas, les passagers t’abandonnent en court de chemin », explique-t-il.

Crue d’eau chez un restaurateur

Selon un restaurateur qui a voulu garder l’anonymat, son lieu de commerce est fermé présentement pour des raisons d’inondations fréquentes. « Chaque année nous subissons des inondations. Je n’ai plus où accueillir mes clients. Ma véranda et même ma cuisine sont envahies par l’eau, mettant en panne mes deux réfrigérateurs. Et tout cela est dû aux installations mises en place par la SEG », déplore-t-il.

Lire aussi: Conakry la gestion des ordures préoccupe plus que jamais.

Pourtant, la SEG reste bien claire là-dessus. « Ce ne sont pas nos ouvrages qui provoquent l’inondation des habitations et de la voirie.

Installation de la station d’épuration d’eau de la SEG

Par contre, nous avons trouvé que ce lac débordait d’eau et nous avons même construits un deuxième canal d’évacuation en plus de celui que nous avons trouvé sur la corniche », a martelé Abdoulaye Baldé, Directeur de la production et des réseaux d’eau de la SEG. Par ailleurs, il explique que l’installation de la station de pompage d’eau a un double avantage. Elle permet à la fois d’approvisionner les populations en eau potable mais aussi de réduire le niveau d’eau dans le lac.

Lire aussi: Décharge de Comboss une menace pour la santé publique 

Conscient des conséquences que présentent le lac de Sonfonia, les autorités de la SEG affirment avoir pris attache avec le ministère de tutelle, pour un dragage permettant d’approfondir le lac. A noter que ce lac avait une profondeur de dix mètres contre 3 de nos jours.
En plus de ces inondations enregistrées depuis le mois de juillet dernier, les riverains sont également exposés à des risques de maladies par le fait qu’ils cohabitent avec les ordures jetées dans les caniveaux qui sont drainées dans le lac et aux abords des domiciles.

Enquête réalisée parKadiata THIAM

pour LaPresseGuinee

SHARE