Guinée, Zones réservées : Le Mont Kakoulima dans le collimateur de l’Etat !

Conakry, le 22 Aout – Après l’affaire de déguerpissement de la forêt de Démoudoula et suite aux récents affaissements d’ordures à la décharge de Comboss ayant fait des morts et des blessés graves, la thématique d’occupation anarchique mérite de sérieuses réflexions à Conakry. Pour éviter le pire sur d’autres sites réservés, une délégation composée des cadres du ministère de l’Environnement et celui de l’Habitat, de la gendarmerie nationale ainsi que de la préfecture de Dubréka s’est rendue récemment aux pieds du Mont Kakoulima pour toucher du doigt les réalités.

Objectif, faire un état des lieux et procéder à l’arrêt strict des constructions illégales sur le site. Selon le préfet de Dubréka, les constats ont révélés qu’il y a des bâtiments qui poussent aux pieds et sur les flancs de la montagne. Franchissant ainsi la ceinture de protection de la zone établie depuis l’époque coloniale en 1944. Pour le préfet, il est temps de situer les responsabilités.  « Il faut d’abord savoir comment les gens se sont procurés ces parcelles, quels sont les documents qu’ils disposent pour construire sur ce domaine et aussi savoir qui a autorisé le lotissement, le morcellement et la répartition de ces terrains », a-t-il laissé entendre.

A en croire les experts de l’Habitat, « le Mont Kakoulima est un domaine réservé garanti par l’article 101 du Code foncier. Sa protection fait partie des accords souscrits par la Guinée ». Ce qui amène l’Etat guinéen à prendre aujourd’hui ses responsabilités. Pour cela, la Gendarmerie nationale semble bien être décidée. Selon son premier responsable, Général Ibrahima Baldé, « la mission première de la gendarmerie sera de sécuriser les lieux et empêcher l’évolution des occupations anarchiques. Un dispositif est déployé sur place pour freiner de nouvelles constructions ».

A souligner que des études techniques seront faites par les services de l’Habitat avant de procéder à toute opération de déguerpissement.

 

Hassane Hilal pour lapresseguinee.org

SHARE