Education : Timide rentrée dans les écoles

Les parents d'élèves accusent le ministère de l'Enseignement pré-universitaire d'avoir anticipé la rentrée scolaire et cela juste après la fête de tabaski .

Prévue pour ce vendredi 15 septembre, la rentrée scolaire 2017-2018 à été timidement respectée dans certaines écoles de Conakry et environnant. De Kaloum à Coyah en passant par Dubréka, Lansanaya, Cimenterie ou Sonfoniah le constat reste le même: les élèves ont du mal à rejoindre les classes.

Le groupe scolaire privé « Le prince » est un établissement d’enseignement général situé à Kéitaya dans la commune de Dubréka. Là, c’est un calme de cimetière qu’on constate dans la cour. Nombreux sont des élèves qui viennent pour leur réinscription avec ou sans leurs parents mais ayant pour envie de ne commencer les cours que le lundi.

« Vous savez, vendredi c’est presque la fin de la semaine. Les parents se préparent pour le lundi, le 18 septembre. Mais comme les autorités ont décidé que la rentrée soit le 15 septembre, nous devons obéir », explique Bernard BIEKOU, fondateur de cette école.

Par ailleurs, au groupe scolaire « Génération futur », sis à la cimenterie, les élèves se comptent au bout du doigt dans les salles de classe. Même si les présents bénéficient quand bien même des cours. Les candidats au baccalauréat se disent préoccuper pour leur réussite, c’est pourquoi selon eux, c’est le bon moment de se préparer.

Toutefois, dans toutes les écoles sillonnées, le constat est le même. Les parents d’élèves accusent le ministère de l’Enseignement pré-universitaire d’avoir anticipé la rentrée scolaire et cela juste après la fête de tabaski au cours de laquelle ils ont énormément dépensé pour leurs enfants.

Dansa CAMARA DC

pour LaPresseGuinée

SHARE