« Avec preuve à l’appui, nous avons dénombré une vingtaine de guinéens… », apprend-on de l’Ambassadeur de Guinée en Sierra-Léone

Le lundi dernier, le quartier Regent dans la capitale sierra-léonaise a enregistré une catastrophe naturelle ayant fait des centaines de morts, blessés ainsi que des dégâts matériels importants. Pays voisin à la République de Guinée, de nombreux Guinéens y résident et certains parmi eux n’ont pas été épargnés par le drame. L’Ambassadeur de la Guinée en Sierra-Léone, Son Excellence Fodé Camara parle pour le moment d’une vingtaine de victimes guinéennes, a-t-on appris.

Dans une interview accordée à nos confrères de Guinéematin et Espace fm, il a  laissé entendre ceci : « Il y a malheureusement des guinéens qui ont été touchés par cette situation dramatique. A l’heure où je vous parle, nous avons dépêché sur le terrain certains de nos éléments. Avec preuve à l’appui, nous avons dénombré une vingtaine de guinéens qui étaient dans une situation de précarité, qui habitaient au flanc de la montagne et qui ont été emportés dans leur sommeil par le glissement de terrain par cette coulée de boue ».

Par ailleurs, M. Fodé Camara indique que les corps de ses victimes ne sont pas encore retrouvés. « C’est ce qui est très dommage pour permettre aux familles des victimes de faire leur deuil comme cela se doit.  Vu la manière dont les maisons ont été construites, il y a eu glissement de terrain, la terre qui est venue de la montagne recouvrir les maisons. Ces domiciles ont été envahis complètement et des corps gisent sous les gravas ». Ce qui amène l’Ambassadeur a pensé qu’il y a eu plus de victimes que l’on imagine. « Le manque de logistique du côté léonais fait qu’ils sont dans l’incapacité de dégager tous ces gravas pour sortir les corps. Une information que je tiens à partager, c’est qu’officiellement nous parlons de 300 à 400 morts mais, il y a aujourd’hui, encore sous ces gravas plus de 600, 700 à 800 personnes dont on ne pourra pas malheureusement avoir les corps », explique-t-il.

En attendant d’identifier les victimes guinéennes, le président Alpha Condé, l’un des premiers présidents à se rendre sur le lieu du drame a offert 50 tonnes de riz et une enveloppe symbolique de 100.000 Dollars USD pour les familles éplorées.

La Rédaction de lapresseguinee.org

SHARE