Culture : FESTARD18, un festival qui veut relancer et repenser le théâtre en Guinée

Tout d’abord, c’est l’assemblage de deux générations qui se réunissent pour relancer et repenser le théâtre en Guinée. Il s’agit de Ibrahima Sory Tounkara (Directeur artistique) qui a derrière lui plus de 40 ans d’exercice du théâtre à Conakry, Afrique et en Europe. A côte, il y a le jeune Hassane Hilal Sylla (Directeur du Festard18), diplômé en 2008 de la 1ère promotion de l’Institut Supérieur des Arts de Guinée. Ce sont ces deux artistes qui ont réussi un premier pari de réunir un aréopage de partenaires locaux autour des arts dramatiques ce week end à l’occasion de la première conférence de presse de lancement des activités du festival au Centre Culturel Franco-Guinéen.

A commencé par le Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France, jusqu’à la Fondation de la Société Minière de Boké (SMB) en passant par le Centre Culturel Franco-Guinéen, l’Agence de Promotion des Investissement Privés, la Sobragui, la Fondation Orange ou l’Institut Français, c’est une conférence de presse grandeur nature à la quelle les journalistes ont assisté.

Pour cause, le festival de théâtre de Dubréka (FESTARD18), dira son directeur « est un événement qui célèbre les arts dramatiques et qui relance le théâtre comme vecteur d’éducation et de consolidation de la citoyenneté. Après toutes ces années depuis la création de l’Institut Supérieur des Arts de Guinée, nous répondons à une des préoccupation de l’Etat. Il s’agit de la professionnalisation et de la promotion des métiers d’arts, il s’agit de la revalorisation de la culture et il s’agit enfin de  donner à l’art toute sa valeur »

ces mots du plus jeune directeur d’événement en Guinée ont sonné dans les oreilles des participants comme un appel à la conscience collective face à l’enjeu de la promotion du théâtre.

Ainsi, nous expliquera le Ibrahima Sory Tounkara , je me suis joins à Hassane en raison de sa vision et de sa perspicacité dans ces action pour le théâtre. Poursuivant, il nous dira que la première édition connaîtra la participation de plusieurs spectacles de théâtre de Guinée mais aussi de France. L’événement sera ponctué de formation en jeu d’acteur, scénographie, danse, ainsi qu’en entrepreneuriat culturel. A ce titre, renchérira t-il, nous invitons les étudiants et professionnels à s’inscrire et faire enregistrer leur création avant le 1er décembre.

Face à ces propos, les partenaires présents se sont aussi joints à ces propos pour signifier leur attachement au projet ainsi qu’à l’esprit des organisateurs.

La rencontre s’est enchaînée avec la session d’information avec les différentes compagnies de théâtre sur les modalité de participation mais aussi d’enregistrement des création.

La direction du festival à surtout insister à ce sujet sur le fait que toutes les compagnies pouvaient participer au festival à travers des activités qu’elles peuvent proposer.

A rappeler le festival de théâtre de Dubréka se tiendra du 21 au 23 décembre et a pour objectif de promouvoir le théâtre mais aussi le tourisme et l’environnement.

 

Le Rédaction

SHARE