Les autorités guinéennes en marge de la célébration de la journée mondiale de l’environnement

Le ministère de l’Environnement perturbé par la vague de nominations de son pilote n’a pas pu célébrer avec faste, la journée mondiale de l’Environnement. Instituée depuis 1972, cette journée du 5 juin soulève régulièrement les questions essentielles de la protection de l’environnement.

Cette année, les acteurs de la protection de l’environnement comptent faire la guerre à la pollution plastique. Particulièrement dans les océans où des fragments de plastiques sont confondus aux espèces marins. Selon un communiqué de l’UNESCO, « près d’un tiers des emballages en plastique que nous utilisons échappent aux systèmes de collecte et finissent par polluer notre environnement », apprend-on. .

Pourtant en Guinée, ces déchets plastiques sont présents aussi bien au bord de la mer, dans les ménages et presque dans toutes les rues de la capitale. Et cette année, les autorités se sont juste contentées de faire une déclaration lue par le Secrétaire général du ministère de l’Environnement, des Eaux et Forêts. Qui l’on sait bien, n’a pas assez d’impact en terme de résultats.

Quelques chiffres clés (Source : ONU)

  • Chaque année, nous jetons une quantité de plastiques qui serait suffisante pour faire quatre fois le tour de la Terre.
  • Chaque année, au moins 8 millions de tonnes de plastiques finissent dans les océans, l’équivalent d’un camion à ordures complet à chaque minute, causant la mort d’un million d’oiseaux de mer et de 100 000 mammifères marins.
  • Chaque année, le monde utilise 500 milliards de sacs en plastique.
  • Au cours de la dernière décennie, nous avons produit plus de plastiques qu’au siècle dernier.
  • 50% du plastiques que nous utilisons est à usage unique ou jetable.
  • Nous consommons 1 million de bouteilles en plastique chaque minute.
  • Le plastique représente 10% de tous les déchets que nous produisons.Ce qui amène le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres a lancé ce message simple « bannissez les produits en plastique à usage unique. Refusez ce que vous ne pouvez pas réutiliser. Ensemble, nous pouvons ouvrir la voie à un monde plus propre et plus vert. »

    A lire également le Message du Secrétaire général de l’ONU, António Guterres.

    Meryem pour Lapresseguinee.org

SHARE