Procès 28 Septembre : Le comité de pilotage s’installe deux mois après sa mise en place

L’objectif est clair : organiser le procès dite « Affaire du 28 septembre en 2009 » au stade du même nom. Pour donner un caractère solennel et officiel à la cérémonie, c’est le Premier Ministre Chef du gouvernement, nouvellement installé, Dr Ibrahima Kassory Fofana qui a présidé l’installation de ce comité, a-t-on remarqué .

Une présence au côté du Ministre de la justice et Garde des sceaux qui devrait témoigner de la volonté du gouvernement de faire toute la lumière sur cette affaire et garantir la qualité du procès.

Le Comité de pilotage est composé de 13 membres (Justice-arreté-creant-CP)  présidé par le Ministre de la Justice Cheick Sako. Il a pour mission, d’assurer l’organisation, la sécurisation des magistrats et des victimes ainsi que la recherche de mécanisme de financement du procès.

Présente à la cérémonie d’installation, la Coordinatrice du Système des Nations Unies en Guinée, Séraphine Wakana également membre du comité de pilotage, s’est félicité des différentes reformes au niveau du ministère de la Justice. Elle a par ailleurs réaffirmé le soutien de son institution à accompagner cette initiative.

Selon Me Ahmed Tidiane Bah, membre du Comité de pilotage, il y a eu un train de reformes qui dénote une réelle volonté politique de ce pays pour que la justice soit au norme. J’ai été témoin, poursuit-t-il, « depuis que je suis là que toutes les reformes initiées par le Ministère d’Etat ont permis au plan institutionnel, technique et  judiciaire de mettre la justice guinéenne au norme pour pouvoir être à la hauteur de ce dossier qui est particulièrement important ».

Cette installation, considérée comme étant la dernière ligne droite devrait permettre enfin, la tenue du procès du 28 septembre tant attendu par les victimes.

Pour terminer, le Premier Ministre Ibrahima Kassory Fofana a traduit la volonté du gouvernement à faire « un procès équitable et transparent » pour que cesse dit-il, l’impunité en Guinée. Il a en outre souligné en ces termes : « la Guinée vient de loin. La Guinée souhaite poursuivre sous la conduite du professeur Alpha Condé, sa marche vers l’Etat de droit. »

La Rédaction

SHARE