cinquantenaire du CAMES : Alpha Conde à Ouagadougou pour la célébration (Officiel)

Le Chef de l’Etat Guinéen est arrivé ce matin à Ouagadougou dans le cadre de la célébration du cinquantenaire du CAMES. Alpha Condé rejoint dans la capitales des hommes intègres plusieurs chef d’Etat d’Afrique pour la célébration du cinquantenaire de l’organisation.

LE CAMES c’est Conseil Africains et Malgache pour l’Enseignement Supérieur. Sa création remonte aux premières années de l’indépendances des Etats africains.

Plusieurs réunions de spécialistes chargés de définir le rôle et les fonctions de l’Enseignement Supérieur ont conduit à la constitution d’une « Commission consultative d’expert pour la réforme de l’Enseignement en Afrique et à Madagascar ».

Une résolution de la Conférence des Ministres de l’Éducation nationale tenue à Paris en 1966 donnait mandat à la commission d’entreprendre une recherche approfondie sur les structures et les enseignements des Universités Africaines et Malgache, dans un large esprit de coopération interafricaine.

Les conclusions de la réflexion menée par la Commission leur ayant été soumises à la Conférence de Niamey, tenue les 22 et 23 janvier 1968, les Chefs d’Etats de l’OCAM décidèrent la création du « Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur », regroupant à ce jour seize (16) Etats francophones d’Afrique et de l’Océan Indien.

La convention portant statut et organisation du CAMES fut signée par les seize (16)Chefs d’Etat ou de Gouvernement, le 26 Avril 1972 à Lomé.

Tous les textes juridiques ont été actualisés en 1998-1999 et le Conseil des Ministres du CAMES a, lors de la 17ème Session tenue à Antananarivo en Avril 2000, adopté l’ensemble des textes juridiques actualisés du CAMES, en particulier : L’accord portant création et organisation des Comités consultatifs interafricains de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique ; L’accord relatif au concours d’agrégation de sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion ; L’accord relatif au concours d’agrégation de médecine humaine, pharmacie, odontostomatologie, médecine vétérinaire et productions animales ; La convention portant statut du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur ;

Sont actuellement membres du CAMES, les États suivants : BENIN – BURKINA FASO – BURUNDI – CAMEROUN – CENTRAFRIQUE – CONGO – COTE D’IVOIRE – GABON – GUINEE – GUINEE-BISSAU – GUINEE EQUATORIALE – MADAGASCAR – MALI – NIGER – REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO (RDC) – RWANDA – SENEGAL – TCHAD – TOGO.

La Rédaction LaPresseGuinée.Org

SHARE