Maladho Kaba et Mohamed Lamine Doumbouya quittent le plancher des finances guinéennes !

Ministre entrant, Mamady Camara et Malado Kaba Ministre sortant.

Suite au décret présidentiel nommant la nouvelle équipe gouvernementale désormais dirigée  par Dr Ibrahima Kassory Fofana, le Secrétaire général du gouvernement, Sékou Kissi Camara a entamé l’installation des nouveaux promus. Cela a démarré ce mardi 29 mai 2018 par les détenteurs du nerf de guerre, les financiers !

Maladho Kaba, arrivée à la tête du ministère de l’Economie et des Finances sous l’ère Mamady Youla a passé le témoin à son successeur, Mamady Camara devant une foule de collaborateurs et proches. Vite fait, elle a passé en revue les acquis qu’elle a pu obtenir avec l’aide de ses collègues. Retenez entre autres, l’économie guinéenne a atteint une croissance à deux chiffres en 2016, la conclusion du programme avec le Fonds Monétaire International (FMI) et la négociation avec succès d’un nouveau programme avec une enveloppe inédite de prêts non-concessionnels de 650 millions usd…

A cela s’ajoute la maitrise de l’inflation ou encore du déficit budgétaire, l’accroissement des recettes non-fiscales, l’acquisition de serveurs permettant la connexion du Trésor et de la Dette au système d’adjudication en ligne des bons du Trésor, la mise en place d’un réseau intranet et internet favorisant la connexion entre toutes les directions, l’archivage tant attendu des documents du ministère. Pour ne citer que ceux-là.

De beaux résultats faut-il dire, mais Dame Maladho laisse également des chantiers ouverts ainsi que des difficultés auxquels le ‘’bleu’’ doit y faire face. Ce dernier, très ému de faire son entrée dans le gouvernement guinéen a invité tout travailleur du ministère à y mettre du sien afin de réaliser les objectifs souhaités par le chef de l’Etat.

Un autre monsieur également nommé Ismaël Dioubaté reprenant le fauteuil de ministre du Budget en lieu et place de Mohamed Lamine Doumbouya s’est engagé dès sa prise de fonction à poursuivre les différentes réformes salutaires enclenchées par son prédécesseur. Pour cela, il promet de ne tolérer aucune violation de la loi relative aux finances.

Attendons de voir !

Meryem pour LaPresseGuinee.Org

SHARE