Guinée: élections communales et ses corollaires

Le MBF, la CIDB, le PDG-RDA et l’UFDG portent plainte à la Justice de Paix de Boffa

A la suites des élections communales du 4 février dernier, les partis politiques et des listes indépendantes ont porté plainte, vendredi, 09 février 2018, à la Justice de Paix de Boffa, contre certains membres de la Commission Electorale Préfectorale Indépendante (CEPI) et acteurs politiques. Leur plainte fait état de «falsification des Procès-verbaux (PV) de quatre Bureaux de Vote (BV) de la Commune Urbaine (CU)».

Il s’agit des partis, PDG-RDA, de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) et les listes indépendantes, Mouvement Boffa Fe (MBF) et Communauté Indépendante pour le Développement de Boffa (CIDB).

Selon un des plaignants, «ces PV devraient faire l’objet de justification à la Justice de Paix de Boffa, mais le juge avait déjà un résultat qui n’a pas été reconnu par les plaignants».

Interrogé sur le motif de la plainte, très énervé, Saidouba Kissing Camara, tête de liste indépendante du MBF, a affirmé : «On ne veut pas dire la vérité, on veut faire passer le RPG/Arc-en-ciel et toute l’administration de Boffa est dans cette logique aujourd’hui.

Nous sommes très surpris d’avoir 12 conseillers sur 23. Le RPG n’a que 03. On veut porter ce nombre à 04 et donner 04 à leurs alliés pour avoir 08 conseillers. C’est un cas de vol, de fraudes organisées.

Ceux qui sont venus de Conakry, le magistrat et le représentant du Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation (MATD) ont quitté nuitamment Boffa avec les PV sans terminer le calcul, sans signature des partis politiques, sans publier les résultats, ni informer les partis politiques. C’est une situation inédite.

Aujourd’hui nous sommes à l’attente des résultats et on a saisi le tribunal de Boffa, mais là aussi, on n’a pas d’espoir, alors qu’on a gagné aux urnes. Ça nous fait mal qu’on détourne la voix des citoyens à Boffa. Sur 8.011voix, nous avons  eu 4.044voix, a-t-il conclu».

Le RPG et ses alliés face à l’UFDG au TPI de Mamou : L’UFDG en sort vainqueur

Au même moment, l’audience sur le contentieux électoral qui opposait le RPG/Arc-en-ciel et ses alliés à l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) se tenait ce 14 février 2018, au Tribunal de Première Instance (TPI) de Mamou, en présence des avocats, des responsables politiques et de nombreux militants des partis en conflit.

Ces derniers (militants des partis) étaient fortement mobilisés dans les couloirs du TPI et devant la salle d’Audiences.

Suite donc à une plainte du RPG/Arc-en-ciel, en date du 07 février dernier contre l’UFDG, les deux grandes formations politiques en République de Guinée étaient devant le TPI de Mamou pour un contentieux électoral lié au scrutin des élections communales du dimanche, 04 février dernier.

Les débats qui ont commencé aux environs de 09 heures TU ont été interrompus à deux reprises à 11heures 15 min  par une cacophonie qui s’est installée à l’extérieur de la salle d’audiences.

Après plusieurs tentatives vaines de ramener le calme, le tribunal a sollicité l’implication des responsables des partis (UFDG et RPG) pour raisonner les individus (en majorité des jeunes), qui faisaient de plus en plus de bruit. Une stratégie qui a eu du mal à porter fruit.

Ces troubles ont conduit le président du tribunal, Sidiki Kourouma, à suspendre l’audience pour une bonne dizaine de minutes.

«Si vous ne maintenez pas le calme, je renvoie l’audience. Et Mamou sera suspendu si les résultats ne parviennent pas, aujourd’hui, à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI)», a menacé le président du Tribunal, Sidiki Kourouma, avant de suspendre l’audience.

Ce n’est qu’à 12 heures 30 min TU, que l’audience a repris au TPI de Mamou. Là, les avocats du RPG et de l’UFDG ont, chacun, défendu les partis qu’ils assistaient jusqu’à 14 heures, puis suspendue pendant 02 heures pour être repris à 16h10 min.

Au terme des débats, le président du tribunal a déclaré la plainte du RPGArc-en-ciel irrecevable et reconduit les résultats provisoires qui donnent l’UFDG largement victorieuse à Mamou.

Source AGP

SHARE