Guinée : Un accord conclut avec le FMI à hauteur de 650 millions USD

Malado Kaba (Min Economie Finance) et Mama kanny Diallo (Min Plan)

Engagé pour faire de la Guinée, une terre attractive pour l’investissement avec un cadre macroéconomique solide, le gouvernement guinéen vient de bénéficier d’un nouveau programme du Fonds monétaire international (FMI) soutenu par la facilité élargie de crédit (FEC). Il s’agit d’un accord historique qui inclut une enveloppe de 650 millions de dollars américains. Un prêt non-concessionnel qui vient compléter d’autres financements identifiés sur la période 2018-2020, a indiqué la ministre de l’Economie et des Finances.

Annonçant cette bonne nouvelle au cours d’un point de presse animé à cet effet, ce mardi 12 décembre 2017, la ministre Malado Kaba a précisé que : « La Guinée est l’un des rares pays à obtenir cette facilité. Ce programme va permettre au pays d’avoir une capacité d’endettement supplémentaire qui servira à financer des routes qui sont extrêmement importantes pour désenclaver les zones de productions agricoles et à assurer une bonne fluidité dans la circulation des personnes et biens. Il permettra également au financement du développement de notre secteur énergétique. Tout cela va créer des conditions supplémentaires au-delà du cadre macroéconomique, des projets d’investissement dans les infrastructures qui généreront à leur tour, des milliers d’emplois ».

Ajouter à tous ces avantages, le Gouverneur de la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG), Louncény Nabé a expliqué que : « le présent programme a été la condition même du dernier groupe consultatif à Paris. C’est un signe de crédibilité irremplaçable. C’est au cours de ces forums que certains bailleurs traditionnels, à l’occurrence la Banque mondiale, le FMI et la Banque africaine de développement (BAD) se sont engagés à faire des actions concrètes au niveau des populations.  C’est dans ce cadre que les projets cités plus haut par la ministre des Finances s’inscrivent. A par cela, le président de la BAD a dit au cours des consultations qu’il est prêt à accompagner la Guinée dans l’intensification de son agriculture. »

A souligner que ce programme est ancré dans le Plan national de développement économique et social (PNDES). Selon la ministre du Plan et de la Coopération, Mama Kanny Diallo, ce nouveau programme est la confirmation des efforts consentis pour rétablir la confiance avec les investisseurs. Par ailleurs, elle a invité le gouvernement à : « Toujours maintenir cette confiance en assainissant les finances publiques, en mettant en place des mesures indispensables pour renforcer les acquis et jeter les bases pour une croissance qui va mettre le pays sur le chemin de l’émergence », a-t-elle préconisé.

Meryem pour LaPresseGuinee

SHARE