Union Presse Francophone-UPF : De Graves dysfonctionnements reprochés à l’institution depuis trois ans


A l’orée de la 46ème Assises de l’Union de la Presse Francophone UPF qui se tiendra à Conakry du 20 au 25 novembre 2017, notre rédaction vient d’apprendre le désistement de la section française à cette rencontre.

Les raisons évoquées face à ce boycotte sont dues à des dysfonctionnements et un manque de transparence que le bureau de l’UPF-France reproche à l’instance dirigeante internationnale.

Dans un courrier adressé à la section guinéenne et signé du Président de l’UPF, il est évoqué deux manquements graves : « le non-respect des procédures et l’attitude du secrétaire général international ».

Selon le courrier, le Président du Bureau de l’UPF refuse de venir à la 46ème Assises à Conakry pour ne pas cautionner « des dysfonctionnements qui durent depuis trois ans et que le Président international et son Secrétaire Général s’étaient engagé à corriger » avant la prochaine assise.

Toujours selon le même, c’est vue leur décision de « boycotter » l’assise à Conakry qui a amené le Bureau International à envoyer le PV de l’Assemblée Général du Comité International le 10 novembre c’est-à-dire 11 mois après cette rencontre à Antsirabè.

Plus loin, le Bureau de l’UPF-France reproche au Bureau International dont son Président et son Secrétaire Général le manque de transparence concernant des « élément du bilan financier 2016 » devant être envoyé également depuis 11 mois. Par ailleurs, malgré les recommandations du Trésorier International-Adjoint démissionnaire l’UPF-France déplore l’absence d’audit demandée par ce dernier « sauf avis contraire ».

D’autres révélations accablantes sont rapportées dans ce document que nous vous invitons plutôt à lire : lettre UPF France Boycotte Réunion CKRY .

SHARE