Sport: Antonio Souaré défis le public sportif guinéen « je ne suis pas là pour faire le gendarme »

Antonio-sortie-reunion
Antonio-sortie-reunion

Tout porte à croire que le Président de la fédération guinéenne de football, Antonio Souaré veut s’attirer la foudre du public sportif de Guinée.

L’homme d’affaire et tombeur de Super V a fait une sortie médiatique ratée après la défaite du Syli National senior au stade du 28 septembre, samedi dernier, face à son homologue de la Tunisie, sur un score de 4-1. Cette défaite considérée comme une humiliation par les fans du cuir rond guinéen au compte de la 5ème journée des éliminatoires de la coupe du monde Russie 2018 ne semble pas ébranler l’ex patron du Horoya FC.

Antonio Souaré à sa sortie d’une réunion avec le ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine historique, Sanoussy Batama Sow, a accordé une brève interview aux journalistes. Dans un langage dénué de diplomatie pour une personnalité publique de son rang, le Tout-Puissant Souaré a écorché de peu l’avenir de l’entraineur Lappé Bangoura:  » Arrêter ça. Quand il y a des victoires, vous êtes contents. Quand il y a défaite vous dites L’ENTRAINEUR. L’entraîneur à la licence « A ». »

Ces propos de l’homme d’affaire contraste pourtant avec sa décision lorsque le même entraîneur avait aligné des défaites au sein du Horoya FC. Il s’était alors empressé de le démettre sans préavis.

S’exprimant plus loin, Antonio dira « ce n’est pas une réunion d’urgence, c’était prévu. Le ministre Bantama vient de prendre fonction, c’était une consultation et en même temps, nous avons parlé brièvement du match qui s’est passé, j’ai dit écoutez, c’est une semaine importante pour la Fédération, je dois faire une conférence. Donc, c’est sur cela nous nous sommes entendus, et vous serez informés pour la conférence de presse. »

Mais au moment ou tout le public exprime sa colère contre les défaites répétées du Syli, c’est en ce moment que le Président de la fédération de football s’investit en avocat du diable.

Plus loin, le clou est enfoncé encore par l’homme d’affaire qui visiblement n’a plus d’égard pour les supporters du Syli. A propos de la discipline au niveau des joueurs, il dit : « je ne suis pas là pour faire le gendarme pour le moment, je ferai une conférence de presse. »

Cette sortie ratée du patron du cuir rond en Guinée ne semble pas remettre en bon terme le public guinéen et leur équipe nationale. Reste à savoir quelle sera la réaction de supporters dans les jours à venir.

La Rédaction pour

LaPresseGuinée

SHARE