L’administration Trump empêchera-t-elle même les officiels Guinéens d’entrer aux États-Unis ?

C’est effectif, l’administration américaine dirigée par Donald Trump imposera désormais des sanctions sur les visas pour quatre pays à savoir la Guinée, le Cambodge, l’Erythrée et la Sierra-Léone, apprend-on de nos confrères de mediaguinee.org.

Ces pays sont accusés du manque de coopération dans le cadre des opérations de rapatriement de leurs ressortissants étrangers jugés illégaux aux Etats-Unis d’Amérique. Qualifiés de pays  ‘’récalcitrants’’, désormais l’administration Trump n’hésitera pas à prendre des dispositions sévères allant jusqu’à la restriction de visas même pour les officiels du gouvernement des pays cités.

Ce processus de sanctions a été déclenché la semaine dernière dans une lettre envoyée au Département d’Etat à qui incombe la responsabilité de déterminer la portée des restrictions de visas. A noter que seuls deux pays ont déjà reçu des sanctions à savoir la Guyane en 2001 et la Gambie en 2016.

A souligner que la Guinée fait partie d’une liste de douze pays y compris la Chine et le Cuba désignés comme récalcitrants depuis juillet dernier. Et selon les données du Comité de la chambre sur la surveillance et la réforme du gouvernement, « plus de 8.000 immigrants sans papiers ont été libérés certains après avoir purgé leur peine de prison pour crimes violents ».

Meryem pour lapresseguinee.org

SHARE