CENI: Portrait du nouveau Président, Me Amadou Salifou Kébé

A la suite de la plénière tenue par les commissaires de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Me Amadou Salifou Kébé est désigné par ses paires Président de l’institution en remplacement de Bakary Fofana.  Après l’arrêt de la cour Constitutionnelle saisie par le Président sortant, en date du 14 août 2017, l’avocat jusque là directeur du département des affaires juridiques de la CENI, est confirmé comme Président de la CENI et prênd fonction le 17 août 2017. Mais qui est donc ce nouveau Président de l’institution chargée d’organiser les futures élections communales et communautaires ?

Cérémonie de passation à la CENI entre Bakary Fofana et Me Amdou Salifou KébéMaitre Kébé est au barreau Guinéen depuis 1998, il est titulaire d’un diplôme de l’enseignement de Droit Privé de l’Université de Conakry. Après l’obtention d’un DEA en Droit des affaires de l’Université de Kokodi en Cote d’Ivoire. Le nouveau patron de la CENI conscient de l’enjeu qui se présente devant lui, déclare « tout ce qui entre en ligne de compte dans ces élections est écrite, toute chose que nous devons faire a déjà été expérimenté, donc nous savons notre matière, nous savons ce nous devons faire très exactement, même si chaque élection a ses problème particuliers et difficultés particulières, mais savons avec l’expérience qui est la notre avec tous les commissaires autour de moi que nous avons une tache ».

Lire aussi: Crise à la CENI, la cour Constitutionnelle tranche en faveur de Me Kébé

En 2010, maitre Kébé intègre la CENI comme l’un des trois représentants de la société civile. Connaissant les problèmes auxquels font face depuis 2010 son Institution, ceci après manifestations politiques exigeant l’organisation des élections communales et communautaires , maitre Amadou Salifou Kébé, promet « c’est la sérénité qui doit prévaloir, notre pays avance dans sa démocratie, à son rythme, ces élections vont se passées dans les meilleures des conditions, nous, nous appliquerons intégralement la loi et force restera à la loi en ce qui concerne l’organisation des élections locales ». A-t-il déclaré.

Lire aussi: Guinée mine ou développement durable? L’Etat semble avoir fait son choix

Marié et père de 5 enfants, maitre Kébé était jusqu’ici Directeur du département juridique de la CENI, une fonction qu’il a finit par cumulé avec celle de porte parole de la CENI.

SHARE